Paléo Fitness : un entraînement digne de Koh-Lanta !

Paleo Fitness

Paléo Fitness : un entraînement digne de Koh-Lanta !

Vous avez tous déjà entendu parler du régime Paléo mais connaissez-vous le Paléo Fitness ?

Inspiré par le mode de vie de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs, ce type d’entraînement d’un genre nouveau fait de plus en plus d’adeptes Outre-Atlantique et se développe à vitesse grand V en France ! Zoom sur une méthode pas si éloignée que ça de celle à laquelle sont soumis les « aventuriers » de Koh-Lanta !

Les principes de Paléo Fitness

Aux sources du Paléo Fitness (aussi appelé Movnat): le régime Paléo qui se veut le plus proche possible de ce que mangeaient les hommes de l’ère paléolithique. En gros : manger beaucoup de végétaux non transformés, peu voire pas de céréales et de légumes secs, beaucoup de protéines, pas de produits laitiers et davantage de « bonnes graisses ».

Le « Paléo » étant pour ceux qui l’adoptent un véritable style de vie visant à garder la forme et à se reconnecter avec la nature, il est logique de voir aujourd’hui émerger des entraînements physiques également inspirés de la manière dont bougeaient nos ancêtres ! L’idée est de développer toutes les capacité de mouvements propres à l’être humain : marcher, courir, sauter, s’équilibrer, grimper, lever, porter, lancer, attraper, nager et enfin se défendre. On est loin du travail en isolation pratiqué avec des machines et/ou des poids en salle de fitness.

Certains iront s’entraîner en forêt de Fontainebleau, d’autres choisiront des stages pour le moins extrêmes comme passer 7 jours en Thaïlande avec un mode de vie (et de mouvement) 100% paléo…

Si ça vous rappelle les épreuves d’immunité et de confort de l’émission de TF1, vous n’êtes pas les seuls… 🙂

Les bénéfices du Paléo Fitness

Pour les instructeurs de cette discipline, le Paléo Fitness est un peu ce que le bio est à l’alimentation. L’objectif n’est pas tant de perdre du poids ou de gagner en masse musculaire (même si ça joue quand même un peu) mais d’être en meilleure forme et de se sentir mieux. Et cela passe par le fait de développer ses aptitudes physiques de manière naturelle et de gagner ainsi en endurance, en force et en agilité. En outre, quelle que soit la morphologie de chacun, il permet d’avoir une silhouette plus harmonieuse.

Adapter le Paléo Fitness à son entraînement en salle

Même si les adeptes du Paléo Fitness se définissent comme des anti salle de sport, vous pouvez néanmoins profiter des équipements qui sont à votre disposition pour vous inspirer des grands principes de cette activité :

  • Nos ancêtres passaient une large partie de leur temps à marcher ou à courir ? Misez sur des activités d’endurance: course, vélo, elliptique, stepper, rameur… le tout à un rythme modéré. Dans la vie de tous les jours, zappez autant que possible la voiture et les transports en commun pour marcher davantage !
  • Ils accéléraient régulièrement pour poursuivre une proie ou échapper à un animal sauvage ? Incorporez de l’interval training – autrement dire jalonnez votre séance d’endurance par des sprints ! Les activités qui proposent un travail en HIIT méritent également tout votre intérêt !
  • Ils effectuaient un travail de force constant ? Ajoutez à votre routine sportive des mouvements de renforcement à poids de corps qui engagent tout l’appareil locomoteur : squats, pompes, burpees… Le choix est large ! Si vous maîtrisez bien leur usage, n’hésitez pas à avoir recours à des poids libres pour augmenter les charges – imaginez-vous l’homme des cavernes en train de soulever un tronc d’arbre ! L’usage de TRX peut aussi être très intéressant dans ce cadre. Au quotidien, on oublie les livraisons de courses à domicile pour porter son cabas !
  • Ils se déplaçaient en groupe ? Entraînez-vous avec un ou des amis de niveau à peu près similaire. Ça marche très bien pour se motiver mais également pour se corriger mutuellement !

L’idéal est de varier entre séance de renforcement et séances plus cardio et de ne pas limiter l’exercice physique à la salle de sport : marchez, portez, montez les escaliers, faites du vélo… Bref, soyez actifs !

Et vous, êtes-vous prêts à adopter la « Paléo Attitude » ?