Réveillon : 10 trucs pour limiter la casse

réveillon

Réveillon : 10 trucs pour limiter la casse

Il a été montré que l’on consomme environ 6 000 calories lors du Réveillon et que l’on prend facilement 2 kilos entre Noël et le Jour de l’An ! Voici nos astuces pour un Réveillon minceur – ce qui n’enlève rien au plaisir !

On imagine déjà tous le réveillon : petits fours, foie gras, champagne, dinde aux marrons, fromages, vin bûche, petits chocolats et digestif pour faire passer tout ça… Sachant qu’en général le déjeuner du lendemain est du même genre et que l’on remet ça la semaine suivante, mieux vaut ne pas passer sur la balance le 2 janvier ! Doit-on pour autant laisser passer les plats en bavant ? Certainement pas ! Voici 10 conseils pour limiter la casse lors des repas de Noël et de la Saint Sylvestre !

1- Surtout pas de diète avant le Réveillon !

Pas question de s’affamer avant un repas copieux ! C’est le meilleur moyen d’arriver complètement affamé, de se jeter sur les petits fours et de stocker un maximum. Alors pour les repas qui précèdent l' »orgie », on continue simplement de manger équilibré avec des protéines, des légumes, des féculents et des fruits. On veille juste à se calmer (si ce n’est pas déjà fait) sur l’alcool et les matières grasses.

2- Se caler avant l’apéro

Il est rare que l’on passe à table à peine arrivé et l’apéro traîne souvent en longueur. Champagne, mises en bouche et une poignée de cacahuètes et le piège de l’apéro vient de se renfermer. Bam, au moins 500 calories déjà englouties ! Du coup, on évite d’arriver le ventre vide et on se cale avant avec un fruit, un fromage blanc ou un oeuf.

3- Gérer sa consommation d’alcool

Idéalement, histoire de ne pas ingurgiter des calories vides – et d’éviter la méchante gueule de bois le matin, on se contente d’un verre à l’apéro, d’un pendant le repas et d’un autre au dessert. Pour compenser, on alterne avec de l’eau, éventuellement aromatisée d’un zeste de citron. Et pas la peine de tricher avec du soda ou des jus de fruits qui sont, eux aussi, pour le moins caloriques.

4- Déguster tranquillement


C’est rare les repas où on a tout le temps de savourer ce que l’on mange, non ? Alors on profite du réveillon pour déguster chaque bouchée plutôt que manger comme des morfales ! Oui, c’est délicieux et en prenant son temps, c’est encore meilleur ! Et puis, on est plus rapidement rassasiés et on a donc moins envie de se resservir.

5 – Manger de tout, une seule fois

On ne va pas se frustrer le jour du Réveillon ! Alors on goûte à tout ce qui nous fait envie mais une seule fois ! Même consigne s’il s’agit d’un buffet. On met dans son assiette ce qui nous tente le plus et on n’y revient pas !

6- Éviter de saucer et zapper le beurre et la mayo

C’est en général le gras qui pèse le plus sur la balance lors des repas de fête. S’il est impossible à éliminer des plats mijotés, on évite d’en rajouter une couche en sauçant son assiette ou en noyant ses crustacés sous la mayo ou en beurrant son pain !

7- Détourner son attention

On n’est pas là que pour manger ! Le Réveillon, c’est aussi LE moment où l’on est censé passer un bon moment avec nos proches. On en profite pour discuter et ne pas rester le nez dans son assiette. Et si le dîner en famille est d’un ennui profond, on est celui ou celle qui passe son temps à faire le service ou, pourquoi pas, qui se déguise en Père Noël pour faire plaisir aux enfants… Toutes les ruses sont bonnes !

8- Choisir entre fromage et dessert

Arrivés au fromage, on est déjà bien pleins et on a généralement consommé autant de lipides que pendant au moins 15 jours. Alors bec salé ou bec sucré, on choisit son camp. C’est fromage OU dessert, pas les deux !

9- Danser, bouger

Après le repas, plutôt que de s’affaler sur le canapé avec le digestif de tonton Michel, on file promener le chien ou on met de la musique pour danser – tant pis pour le ridicule (après tout, votre beauf a dit « C’est Noël, j’ai le droit« pour se justifier d’arborer son beau pull Rudolph le renne)… Bref, on bouge !

10- Pas de diète forcée après !

En général, après un excès, le corps est capable de se réguler tout seul. Alors, le lendemain, on écoute son corps. Il y a de fortes chances pour que celui-ci réclame une simple soupe et une compote. Bref, on ne s’impose rien si ce n’est d’écouter sa faim et on n’oublie pas d’aller à la salle de sport qui reste ouverte pendant les fêtes, merci Montana !