La méditation au service de la performance sportive

méditation

La méditation au service de la performance sportive

Si la méditation vous évoque une pratique obscure réservée aux hippies et pas vraiment adaptée à vos besoins de sportif (-ve), il est temps de changer vos idées reçues et de lire ce qui suit !

Savez-vous que Novak Djokovic, en dehors des terrains, ne fait pas que manger sans gluten, vendre des voitures et des vêtements japonais ? Il est aussi un fervent adepte de la méditation qu’il affirme pratiquer au moins 15 minutes par jour. Il s’échappe même parfois entre deux matchs lors des tournois pour aller faire une petite pause dans des temples bouddhistes ! La recette de son succès ? Peut-être bien ! Car au delà de son image aux fumées d’encens, la méditation peut-être une excellente alliée pour améliorer nos performances sportives, que l’on soit pro ou pratiquant lambda.

On a tous entendu dire que « le mental » faisait toute la différence. Alors, si on travaillait aussi un peu de ce côté là ?

La méditation pour se débarrasser des éléments perturbateurs

Faire du sport régulièrement apporte de nombreux bienfaits; ça vous le savez déjà. Mais encore faut-il rester motivé sur la durée et avoir de la ressource pour oser se dépasser afin de progresser et d’atteindre les résultats escomptés, quels qu’ils soient.

C’est là où le bât blesse souvent car des éléments perturbateurs viennent parfois nous freiner dans notre élan: stress, manque de concentration ou confiance en soi dans les chaussettes… Et nous voilà vite revenus au point de départ, traînant des pieds pour aller à la salle ou craignant de faire des entraînements plus intenses et de sortir de notre zone de confort.

C’est là que la méditation intervient. Car, pratiquée en complément du sport, elle nous aide à dépasser ces obstacles que nous nous créons nous-mêmes.

Les bienfaits de la méditation pour les sportifs

Si la méditation rencontre un succès croissant parmi les sportifs, c’est qu’elle offre de nombreux bénéfices et tout particulièrement :

  • Une optimisation du « bon stress »,
  • Une meilleure confiance en soi,
  • Une plus importante faculté à être dans l’instant présent et à se concentrer,
  • Un plus grand plaisir à pratiquer son activité,
  • Une meilleure récupération,
  • Un sommeil plus réparateur,
  • Une meilleure gestion des pulsions alimentaires…

Magique ? Pas vraiment. Il s’agit juste d’y consacrer un peu de temps et de faire preuve de patience.

La méditation, c’est quoi au juste ?

Non il ne s’agit pas de s’assoir en tailleur, d’allumer des bougies et de lutter pour essayer de faire le vide dans sa tête ! L’idée, avant tout, est d’entrer en contact avec son corps, sa respiration, son ressenti, bref, avec soi-même ! Certains y ajoutent une dose de spiritualité mais c’est loin d’être obligatoire. Il n’est même pas nécessaire de rester assis – on sait que vous avez la bougeotte ! et l’on peut très bien méditer en marchant, en courant ou en pratiquant certaines disciplines comme le Yoga ou le QiGong ! La première chose à faire, quelle que soit la méthode que l’on choisit, c’est de se mettre dans une situation agréable, où l’on se sent à l’aise, détendu et attentif à ses ressentis. À partir de là, on tente de faire abstraction du monde extérieur, de se concentrer sur sa respiration et de laisser filer ses pensées sans chercher à les contrôler.

Un petit exercice de méditation

Concrètement, ça donne quoi ? Voici un petit exercice pour commencer !

Asseyez-vous en tailleur, le dos droit – placez éventuellement un coussin sous vos fesses pour redresser le dos. Vous ne devez ressentir aucune tension. Fermez les yeux et visualisez votre respiration. Concentrez-vous sur ses « vagues » et ne laissez rien détourner votre attention. Commencez progressivement, d’abord, une minute, puis 5 puis 10…

Difficile de vous y mettre seul ? Des applications pour smartphone peuvent vous aider. Nos préférées ? Petit Bambou, Zenfie et pour les anglophones, notre coup de coeur : Headspace.

On vous laisse essayer, vous nous en direz des nouvelles !