Les étirements musculaires : pourquoi et quand les réaliser ?

étirements

Les étirements musculaires : pourquoi et quand les réaliser ?

L’étirement : son intérêt

L’étirement consiste à mettre en tension un muscle ou groupe musculaire par leurs allongements ou contractions. Ceci dans le but d’entretenir ou améliorer votre souplesse afin d’éviter toute blessure apparaissant le plus souvent au niveau des tendons. Car n’oublions pas que les tendons permettent le transfert de l’énergie des muscles au squelette. S’étirer permet aussi de diminuer l’apparition des courbatures et par conséquent d’améliorer la récupération.

L’étirement : à quels moments ?

Il est important de savoir que les étirements passifs (allongement d’un muscle au repos pour gagner en amplitude) sont à éviter avant un effort. Les étirements passifs diminuent la raideur du muscle. Durant un effort musculaire on souhaite au contraire que celui-ci soit le plus réactif possible afin de répondre, comme en musculation, à un effort très souvent explosif. De plus cet étirement provoque un « écrasement » du muscle diminuant sa vascularisation. La musculation souhaite que le muscle se vascularise le plus rapidement possible durant l’effort afin d’apporter les éléments nécessaires à sa vascularisation et contraction.

Il est donc préférable de faire des étirements actifs et dynamiques pour s’échauffer afin de réveiller le muscle en le contractant sans provoquer son allongement. Ces étirements sont accompagnés de mouvements « balistiques », comme les mouvements de balancier avec une jambe tendue ou encore ramener le talon aux fessiers en attrapant sa cheville; permettant une contraction du quadriceps. Afin de finaliser un bon échauffement il est très intéressant de faire un déverrouillage et étirement articulaire à l’aide d’un bâton.

Les étirements pour la récupération ne sont pas conseillés à cause du mauvais retour sanguin provoqué par l’allongement du muscle et ne permettant pas une bonne circulation sanguine. De longs étirements en fin de séance peuvent donc être dangereux en aggravant les micros lésions musculaires.

Après votre séance privilégiez plutôt des étirements très courts, 10 secondes maximum sur chaque étirement afin que votre muscle retrouve sa L0, c’est-à-dire sa position et forme de départ.
L’étirement permet aussi de se relaxer avec un retour au calme afin de finir votre séance détendu.

N’oubliez donc plus de réaliser le plus régulièrement possible vos étirements. Votre corps sera plus efficace pour vos séances et votre récupération décuplée.