Comment éviter de prendre du poids pendant l’hiver ?

poids

Comment éviter de prendre du poids pendant l’hiver ?

Selon une récente étude, c’est au mois d’octobre que nous atteignons en général notre poids le plus bas (les régimes de printemps, les vacances – où l’on fait davantage d’exercice, et les légers menus d’été sont passés par là). Après cela, les températures rafraîchissant et souvent la fatigue s’accumulant, la courbe de la balance commence à s’inverser. Oui, on vous a vus ceux qui entament la saison du cocooning et des soirées raclette dès l’arrivée de l’automne !

Il faut reconnaître que c’est une période de l’année où l’on a non seulement moins envie de bouger mais aussi que notre estomac réclame, c’est un réflexe ancestral, des plats bien roboratifs. Seulement, nous ne sommes plus à l’âge des cavernes et ce n’est pas parce qu’il fait froid dehors que nous brûlons naturellement davantage de calories !

Dès lors, comment éviter d’accumuler les kilos pendant l’hiver ?

On surveille son assiette tout en se faisant plaisir

Naturellement, en hiver, on a envie de plats consistants, de gras, de sucré, bref des choses qui tiennent au ventre – mais qui pèsent lourd sur la balance si on n’y prend pas garde ! L’idée est de trouver des plats réconfortants qui ne soient pas trop caloriques afin de combler ses envies sans pour autant faire d’excès.

On mise donc sur les soupes et les purées, les porridges, les céréales complètes, les légumineuses. On teste des recettes aux légumes de saison comme le potiron qui grâce à son goût sucré et à sa texture fondante répond à nos besoins de comfort food tout en restant light.

Et puis, il y a plein de plats associés à l’hiver comme le boeuf bourguignon ou la choucroute que l’on peut cuisiner dans des versions plus légères – en choisissant des pièces de viande maigre pour le premier ou en remplaçant la charcuterie par du poisson pour la seconde ! Un peu d’inventivité et le tour est joué !

On adopte une alimentation vitaminée

Pour ne pas avoir envie de compenser la fatigue et/ou la « déprime hivernale » par une alimentation trop riche et garder la pêche pour continuer d’avoir une vie active, il faut apporter au corps ce dont il a besoin. Clairement, ce n’est pas la bonne période pour se lancer dans un régime drastique  !

On fait le plein d’acides gras essentiels – les fameux omégas 3 en particulier. On en trouve dans les poissons dits « gras » à consommer 2 à 3 fois par semaine mais aussi dans les graines de chia ou de lin et dans les huiles végétales de colza ou de cameline.

Les sources de magnésium sont également à privilégier : chocolat sans excès (oui, on a le droit en petites quantité), oléagineux, bananes, céréales complètes, légumineuses ou encore épinards !

On pense aussi aux vitamines. En particulier la vitamine D – le manque de soleil peut être une source de carence. On la retrouve dans le jaune d’oeuf, le saumon, la truite ou le hareng, le lait de vache ou encore le beurre (9gr/j suffisent !). On n’oublie pas, bien sûr, de couvrir ses besoins en vitamine C , indispensable pour booster l’immunité. Ses principales sources sont le poivron, la papaye, le kiwi, l’orange, le brocolis ou encore le chou rave.

Voilà de quoi nous donner des idées de menus plutôt sympas, non ?

On compense les excès

Et si on a cédé à la soirée raclette ? Ce n’est pas la fin du monde ! Mais le lendemain, pour limiter la casse, on oublie les aliments « encrassants ». Faire une journée veggie avec plein de fruits et de légumes et en zappant les graisses saturées, les produits laitiers, le sucre, l’alcool et le café est une très bonne option. Plus radical – mais à bannir les jours d’entraînement pour éviter les coups de pompe , on tente une monodiète d’une journée où l’on met notre système digestif au repos en ne consommant qu’un seul aliment (banane, compote de pomme sans sucre ajouté ou légumes verts). Et bien sûr, on boit beaucoup d’eau et de tisanes.

On bouge !

Sans surprise, le sport est un excellent moyen d’éviter de prendre du poids en hiver. L’idée est avant tout d’être régulier et de conjuguer renfo et cardio pour booster son métabolisme. C’est le moment idéal de se mettre au HIIT qui donne un maximum de résultats en un minimum de temps. On pense aussi au biking, hyper motivant. En outre, bouger permet de libérer des endorphines, top pour éviter le blues hivernal – contre lequel on lutte souvent en se lâchant sur de la junk food pour compenser !

Dernier tip : on soigne son sommeil, quitte à se coucher plus tôt ! C’est pendant que l’on dort que le corps se régénère et il est prouvé que des nuits trop courtes entraînent des envies de sucre et de gras.

L’équilibre, basé sur le trio alimentation/sport/sommeil est donc la clé pour garder son poids de forme tout l’hiver. Pas si compliqué, en somme !